AIII #1: Capoeira, une danse qui de-traumatise les enfants issus des groupes armés

Capoeira, une danse qui de-traumatise les enfants issus des groupes armés

(photo par l’auteur)

Esther Nsapu  

L’UNICEF vient de lancer un nouveau projet dénommé « Capoeira pour la paix » à Goma. Ceci dans le cadre de la réduction des violences et la réinsertion des enfants démobilisés dans la société et ceux de la communauté. Debout dans cercle, un tambour battu à deux personnes, devant lui plusieurs enfants de son âge entrain de danser, jambes en l’aire et les mains sur le sol. Avec un sourire, il est entrain d’applaudir en chantant « Para naweee para nawee paranaaaa… ». C’est Bahati Maliyamungu. « Para naweee » est une chanson beaucoup appréciée par les enfants de moins de 18 ans, car leurs rappelant un film d’origine brésilienne. « Cette pratique de dance me permet d’oublier ce que j’ai vécu au côté de Nyatura » a dit Bahati Maliyamungu. Bahati Maliyamungu est un jeune garçon de 15 ans. Il vit au centre de transit et d’orientation (CTO) depuis plus de 3 ans. Bahati est sorti d’un groupe armé appelé Nyatura. Il a été pris par force par ces miliciens avant de s’être échappé de mains de ces rebelles.

Les Nyatura sont un groupe de milices qui occupe des parties du territoire de Masisi depuis plusieurs années. Celle-ci est réputée de plusieurs actes d’enrôlement d’enfant. Elle pille, vole, viole et rançonne les populations de cette partie de la province du Nord-Kivu. Traumatisé par tous ces troubles, Bahati se remet petit à petit malgré l’absence de sa mère à son côté. L’unicef a lancé depuis l’année passée un nouveau projet dénommé « Capoeira pour la Paix » à Goma. Le Capoeira est un art martial originaire du Brésil et un mode d’expression culturelle.Chaque matin Bahati apprend la danse Capoeira en compagnie de ses collègues du centre pour oublier ce qu’il a vécu pendant longtemps quand il était encore aux côtés de Nyatura. En effet, Bahati est l’un des meilleurs chanteurs de Capoeira du centre. Il entonne des chansons étrangères et même celles chanté à Goma par des artistes locaux. Selon lui, quand il chante dans sa langue maternel, il se rappelé de son village natale Mweso à Masisi. Selon Ina Kaloga, responsable de la section protection Zone Est à l’Unicef, son but est d’accompagner les enfants en situation difficile, plus particulièrement les enfants associés aux forces et groupes armés à l’Est de la RDC afin d’obtenir des résultats en terme de réinsertion sociale et également pour surmonter les difficultés qu’ils ont subit.

Bahati et les autres enfants du centre de transit et d’orientation (CTO) apprennent la Capoeira en utilisant les instruments de musique traditionnels, comme le tambour, le Kimpurende (une guitare traditionnelle appelée ainsi en Kinyanga, une des tribus du Nord-Kivu). « La Capoeira me permet de gérer mes émotions en canalisant ma violence. Quand je suis entrain de danser, j’oublie mes différends avec mes amis. Ceci me permet également d’avoir un cœur ouvert et d’être en mesure d’être en bonne relation avec tout le monde », dit-il. Etant un projet pilote, la « Capoeira pour la paix »s’ouvre non seulement aux enfants issus des forces et groupes armés mais aussi à tout les enfants de la communauté tout autour de la province du Nord-Kivu. «  Nous allons concentrés les activités à Goma et partout ailleurs. Notre vision est que la Capoeira arrive au niveau des certains sports comme le football » souligne Flavio Saudade, un des encadreurs de la Capoeira venu du Brésil. Aujourd’hui, Bahati continue à pratiquer la dance étant convaincu que la Capoeira est venu au secours des enfants traumatisés.

Esther Nsapu est journaliste de Global Press Institute (GPI) basée à Goma/RDC

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: