Mining cooperatives (Suluhu Working Paper 1)

(ENGLISH BELOW)

Comme de nombreux observateurs intéressés le savent, il n’est toujours facile de démêler la dynamique complexes politiques, sociales et économiques dans la région des Grands Lacs de l’Afrique, en particulier en République Démocratique du Congo (DRC/RDC). Dans cette région, marquée par les conflits récurrents et l’insécurité, un travail minutieux et à long terme est souvent nécessaire pour mettre les points ensemble pour comprendre la multitude de facteurs qui jouent l’un dans l’autre et forment un nœud de relations et de réseaux dans un contexte donné ou région. Alors que les journalistes et les chercheurs internationaux, au moins, ont une bonne gamme d’options pour transformer leur travail en résultats concrets, ceci présente parfois un autre défi pour les collègues de la région.

Mettre en place d’une série de ‘working papers’ peut servir d’une plate-forme orientée vers la diffusion (et la discussion) ‘à jour’ des résultats de recherche et ainsi contribuer à atténuer les défis liées pour les chercheurs des Grands Lacs. Lorsque cette nouvelle série vise principalement cet objectif, elle n’est pas limité exclusivement aux analystes régionaux. Les ‘Suluhu Working Papers’ abordent des questions contemporaines autour de l’analyse de la politique et de la société dans les Grands Lacs d’Afrique , avec un accent particulier sur les contestations et conflits autour des ressources, du pouvoir, et de l’identité. Ils apparaissent en anglais ou français et servent de plate-forme pour des articles d’examen collégial (non-anonymisé) basés sur des recherches profondes de terrain. En plus, ils sont librement accessibles, car un autre parmi de nombreux obstacles est l’accès et la distribution des résultats et produits de recherche. Le premier article de cette nouvelle série, écrit par Marline Babwine et Philippe Ruvunangiza analyse le rôle des coopératives minières artisanales dans les Kivus. Voici le résumé:

La situation des exploitants artisanaux dans les provinces de l’ancien Kivu (Maniema, Nord-Kivu et Sud-Kivu) a connu ces dernières années une évolution due à l’édiction de différentes réglementations tant au plan international qu’au plan domestique dont celles qui obligent les exploitants artisanaux à se regrouper en coopérative pour avoir le droit de poursuivre leur travail. Toutes ces réglementations ont un impact sur la vie des milliers d’exploitants artisanaux, celle de leur famille et autres dépendants ainsi que sur les économies des provinces concernées. Plusieurs aspects de la relation entre les exploitants artisanaux et les coopératives minières se font passer en revue au regard des règlementations en vigueur ; un accent particulier est mis sur l’obligation faite aux exploitants artisanaux de se regrouper en coopératives. En revisitant les dispositions légales et règlementaires en République Démocratique du Congo sur les coopératives minières ainsi que les actes d’engagements des parties prenantes tout ceci dans le double but d’attirer l’attention sur les défis de légitimation de l’exploitation des exploitants artisanaux et de prévenir les effets pervers qui peuvent découler de la transformation d’une mine artisanale en petite mine par le biais des coopératives minières.

Téléchargez le papier ici.

En commençant avec cette étude exhaustive, les ‘Suluhu Working Papers’ se rejouient de toute future contribution de la part de chercheurs basés au Grands Lacs (et d’autres) sur des sujets traitant l’analyse politique et sociale dans les Grands Lacs d’Afrique, avec un accent particulier sur la contestation et des conflits autour des ressources, du pouvoir, et de l’identité. Des soumissions peuvent être faites via ce site ou ici.

____________________________

As many interested observers know, it is not an easy task to untangle the intricate dynamics of politics, society, and economy in the Great Lakes region of Africa, in particular in the eastern Democratic Republic of the Congo (DRC/RDC). In this region, marked by recurrent conflict and insecurity, it often demands meticulous and long-term work to put the dots together to understand the myriad factors playing into each other and forming the complex web of connections and networks at play in any given context or area. While international journalists and researchers, at least, have a decent range of options for transforming their work into concrete outputs, this presents yet another challenge for colleagues from the region.

Setting up a working paper series to provide a platform geared towards the dissemination (and discussion) of timely research can contribute to alleviating this challenge for researcher from the Great Lakes. This is what this new series aims at primarily, while at the same time not being limited to in-region analysts only. The Suluhu Working Papers address contemporary issues around the analysis of politics and society in Central Africa’s Great Lakes region, with a particular focus on contestation and conflict over resources, power, and identity. They appear in English or French and serve as platform for peer-reviewed (non-blind) pieces of scholarship and in-depth, fieldwork-based empirical research – and they are open source, since another of the numerous barriers is access to and distribution of research results and products. The first paper in this new series, written by marline Babwine and Philippe Ruvunangiza from BEST, zooms in on the role of artisanal mining cooperatives in the Kivus. Here is to its abstract:

The situation of artisanal and small-scale miners in the eastern Democratic Republic of the Congo has increasingly become a matter of concern to a wide range of policy-makers and activists. Framed into larger debates on natural resources and armed conflict, the presumed role of minerals in the financing of civil war recently provoked a push towards the formalisation of artisanal miners’ labour and livelihoods. Written in French, this working paper zooms in on one key dynamic in the larger transformation of regulation that reshapes eastern Congo’s mineral markets. Analysing the politico-legal background for the establishment of mining cooperatives as well as their de facto implementation across the Kivu provinces, the paper argues for a more careful approach and an increased consideration of the artisanal miners as actual stakeholders.

Download the full paper here.

Starting with this exhaustive study of mining cooperatives, the Suluhu Working Papers welcome draft contributions from Great Lakes researchers (and others) on topics addressing theanalysis of politics and society in Central Africa’s Great Lakes region, with a particular focus on contestation and conflict over resources, power, and identity. Submissions can be made through this website or here.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: